Revue de presse

En tête à tête avec... Barkley MIGUEL PANZO (AC Brévinois, PH) : « Je ne veux pas avoir l'image d'un joueur qui s'est grillé à l'étranger »

 

A vingt-deux ans, Barkley Miguel Panzo a déjà beaucoup voyagé. L'attaquant a posé ses valises cet été à Saint-Brevin (PH). Auteur de cinq buts après cinq journées de championnat, il s'est bien intégré à sa nouvelle équipe.

Barkley Miguel Panzo n'apprécie pas trop détailler son parcours. « J'ai commencé le foot à six, sept ans. J'ai joué à Boulogne-Billancourt jusqu'en seize ans nationaux. En treize ans, j'ai participé à la finale de la Coupe du monde des clubs à Berlin avec la sélection de Paris. Puis je suis parti en République Tchèque (au FK Banik Most, en deuxième division) avant d'aller en Angleterre pendant trois ans », relate brièvement l'attaquant né le 9 septembre 1992 à Paris.

Par Angleterre, il faut comprendre Queens Park Rangers FC, club situé dans le quartier de Shepherds Bush, à l'ouest de Londres. A dix-sept ans, « BMP » découvre un pays peuplé de fans de foot. « C'est un autre monde. Dans le métro, quand je portais le survêtement du club, je me faisais interpeller », confie l'intéressé, qui ne jouera pas avec l'équipe première et sera prêté deux fois lors de son expérience Outre-Manche.

 


« J'ai besoin de ressentir l'amour des gens autour de moi »

 

Barkley Miguel Panzo a vécu de l'intérieur l'épopée de l'AS Moulins en coupe de France la saison pasée. Barkley Miguel Panzo a vécu de l'intérieur l'épopée de l'AS Moulins en coupe de France la saison pasée. A dix-neuf ans, il rentre en France. « Je n'ai pas joué pendant six mois, j'avais besoin d'être en famille. » Puis il prend la direction de... Sarlat, dans le Périgord. Histoire de refouler les pelouses. De se faire plaisir. En DH. « Je ne veux pas avoir l'image d'un joueur qui s'est grillé à l'étranger. J'ai besoin de ressentir l'amour des gens autour de moi. Le football est une passion et un jeu avant tout », ajoute Barkley.
Six mois plus tard, il rejoint l'AS Moulins (CFA). Il vivra de l'intérieur la saison 2013-2014 marquée par le parcours historique du club en coupe de France. « J'ai vécu une très belle saison. En coupe de France on est allé jusqu'en quart de finale après avoir éliminé le Toulouse FC (Ligue 1). On a perdu aux tirs au but face à Angers SCO (Ligue 2). Je n'ai pas joué mais j'étais dans le groupe. J'ai encore mon maillot. Je suis toujours en contact avec Pierrick Gillet, le manager du club. C'était une belle expérience », souligne l'avant-centre qui quitte Moulins à l'issue de la saison.

 


« La région est plus relaxe que Paris. Il y a la plage à côté »

 

Celui qui a fait ses classes à Boulogne-Billancourt comme Yacine Bammou est venu à Saint-Brevin pour prendre un « nouveau départ ». Celui qui a fait ses classes à Boulogne-Billancourt comme Yacine Bammou est venu à Saint-Brevin pour prendre un « nouveau départ ». Barkley Miguel Panzo est alors mis en contact avec Guillaume Moullec, nouvel entraîneur de l'AC Brévinois, relégué en PH.
« Je ne connaissais pas le club mais le coach et le président m'ont rassuré. Je fonctionne à l'affectif, à la confiance. Le projet m'a intéressé. Certains m'ont dit que j'allais m'ennuyer en PH. Mais il y a du niveau, ça joue au ballon. On travaille beaucoup la conservation du ballon, le jeu au sol. Avec un coach ancien pro comme lui, on apprend. J'ai été très bien accueilli à Saint-Brevin et je tiens à remercier mes coéquipiers, les dirigeants, les bénévoles... Je m'épanouis. La région est plus relaxe que Paris. Il y a la plage à côté. »
Auteur de cinq buts et trois passes décisives après cinq journées de championnat, ce fan de Ronaldo s'est bien intégré. « J'encadre aussi les jeunes à l'école de foot le mercredi. Je fais aussi des remplacements en périscolaire à Saint-Brevin. »
Ce longiligne droitier, amoureux du dribble, n'a qu'un objectif : « Faire une bonne saison. » « Si un club veut venir me chercher, on verra bien », conclut, la tête sur les épaules, Barkley Miguel Panzo qui a côtoyé à Boulogne-Billancourt un certain Yacine Bammou, dont tout le monde ou presque connaît la trajectoire...

Charles-Henri Chailloleau

 

Barkley Miguel Panzo
Né le 9 septembre 1992 à Paris
Poste : attaquant
Parcours : Boulogne-Billancourt (jeunes), FK Banik Most (République Tchèque, 2008-2009), Queens Park Rangers (Angleterre, 2009-2012), FC Sarlat Marcillac (2012-2013), AS Moulins (2013-2014), AC Brévinois (depuis 2014)

 

CAN 2017 - Barkley MIGUEL PANZO (AC Brévinois) : « J'ai eu cette chance de jouer mon premier match avec la sélection »

 Depuis plus d'une semaine, Barkey Miguel Panzo vit au rythme de la sélection de l'Angola en stage de préparation pour la coupe d'Afrique des nations 2017 au Gabon. Le jeune attaquant de l'AC Brévinois (PH) a porté le maillot angolais samedi dernier. Un nouveau match amical est programmé ce mardi puis viendra la première rencontre des éliminatoires samedi face à la Centrafrique.

 

Barkey Miguel Panzo (au centre) a fait ses premiers pas avec la sélection de l'Angola. Photo DRBarkey Miguel Panzo (au centre) a fait ses premiers pas avec la sélection de l'Angola. Photo DR Barkley, vous venez de disputer votre première rencontre avec la sélection de l'Angola. Comment cela s'est-il passé ?
« J'ai eu cette chance de jouer mon premier match avec la sélection. C'était samedi dernier contre une équipe locale. On perd 2-0. Je rentre pour les quinze dernières minutes sur le côté droit. Le coach me fait jouer sur tous les fronts de l'attaque pour ma polyvalence même si mon réel poste est neuf et demi. J'appréhendais un peu mais au final tout s'est bien passé. Je me suis bien senti sur le terrain et mes coéquipiers comme depuis mon arrivée en sélection m'ont mis dans les bonnes conditions. Je frappe deux fois au but, à chaque fois le gardien fait une parade. »

Quelle à la suite de votre programme ?
« On rejoue demain (aujourd'hui) contre une autre équipe locale en match amical. Le grand match contre le Centrafrique, pour les éliminatoires de la coupe d'Afrique des nations 2017, aura lieu samedi. C'est pour ce rendez-vous qu'on se prépare. »

 

 

« Effacer toutes les frustrations que j'ai pu connaître »

 

Barkey Miguel Panzo espère profiter de cette expérience internationale pour intégrer un club de niveau national. Photo DR Barkey Miguel Panzo espère profiter de cette expérience internationale pour intégrer un club de niveau national. Photo DR

Vous avez connu des expériences à l'étranger très jeune, la PH cette saison avec l'AC Brévinois puis maintenant vous représentez votre pays. Vous conviendrez que votre trajectoire n'est pas banale ?
« Le challenge, c'est le mot qui résume ma carrière de footballeur qui se construit car depuis mon retour en France après mes expériences à l'étranger (République Tchèque et Angleterre), je connais un parcours en dents de scie. Pour atteindre le haut niveau, il faut passer des paliers et je sais maintenant qu'il faut toujours être sérieux et impliqué. C'est pour ça que je me suis rapproché d'une personne comme Guillaume Moullec (ancien professionnel et entraîneur de l'AC Brévinois lors de la saison 2014-2015) qui connait le milieu et surtout qui me proposait un projet sérieux : reprendre dans un bon cadre pour effacer toutes les frustrations que j'ai pu connaître. La PH était un challenge de taille pour moi mais c'était reculer pour mieux sauter. Aujourd'hui j'ai vingt-deux ans et je veux dire au monde du football que j'existe. »

Après une saison pleine avec l'AC Brévinois, quels sont vos objectifs ?
« Je suis ouvert à toutes les propositions, plusieurs clubs m'ont contacté mais rien n'est encore fait. Je construis mon avenir sereinement avec mon entourage et on prend le temps de réfléchir à ce qui serait le mieux pour moi. La sélection est un plus mais je souhaite retrouver un club en National ou en Ligue 2 qui pourra me donner la chance de continuer à progresser et à travailler dans un environnement stable... »

Propos recueillis par Charles-Henri Chailloleau

 

 

 

Article de atlantiquefootballclub :  

Les buteurs des Robretières et de Saint-Brévin ont frappé, comme leur club, un grand coup (du chapeau) pour l'ouverture du championnat. Retour sur leur hat-trick respectif.   

Antoine van den Berge (Saint-Brévin)


21 ans - 1,78 m - 77 kg

La première journée (victoire 5-0 aux Herbiers) : « Franchement, on a eu un début de match assez compliqué. On avait les jambes qui tremblaient un peu. Puis, on a réussi à marquer au bon moment et ça nous a permis de nous lâcher. Il fallait marquer les esprits et montrer à ce groupe que l'on était présent. Maintenant, il nous faut confirmer. L'année dernière, nous étions souvent irréguliers, enchaînant les bonnes et les mauvaises performances, mais cette année, je pense que l'on a mûri. »

Ses buts du week-end (3e, 4e et 5e but du match) : « Le premier, c'est sur une passe en retrait. Notre milieu offensif, Virgile Soudé percute sur le côté droit, fait un super travail et me met un caviar. J'ai juste à la mettre au fond (sourire). Le deuxième, c'est sur un centre de notre latéral droit, Thomas Quentel. Je le reprends de volée et ça finit en pleine lucarne. J'étais assez fier de moi, oui ! (rire). Le troisième c'est sur penalty. »

Ses objectifs : « Après six mois compliqués entre janvier et juin 2011, lors de mon retour de Bayonne, j'ai marqué 19 buts rien qu'en championnat la saison dernière. J'ai fini meilleur buteur de DRH. J'aime bien me fixer des petits challenges. Je voulais en mettre vingt l'année dernière, j'ai raté mon coup. Du coup, cette saison, j'ai décidé de fixer la barre à 25 buts (sourire). Je tiens à remercier en tout cas le coach et mes coéquipiers qui ont été derrière moi, même pendant la préparation, où j'étais un peu moins bien. Ils m'ont permis de prendre confiance pour la suite du championnat. »

 

Football44.fr

DRH - Le FC REZE se donne de l'air face à SAINT-BREVIN

Au point mort depuis deux matches, Rezé passe (enfin) la première. Mais que la tâche fut compliquée face à une équipe de Saint-Brevin qui avait certainement les moyens de faire quelque chose de mieux.


Saint-Brevin a cru jusqu'au bout aller chercher le match nul. En vain ! C'est bien Rezé qui repart avec une précieuse victoire au compteur. Photos Anthony Gallon Saint-Brevin a cru jusqu'au bout aller chercher le match nul. En vain ! C'est bien Rezé qui repart avec une précieuse victoire au compteur. Photos Anthony Gallon « Faut rentrer dedans tout de suite. » Le capitaine de Rezé, Kamel Fellache, pouvait le crier haut et fort avant le début de la rencontre. Son équipe devait à tout prix repartir avec une victoire en poche. Après deux défaites consécutives en championnat, les hommes de Francky Ménard avaient en effet à cœur de glaner un premier succès salvateur sur leur terrain. Mais face à eux se dressait la solide formation brévinoise et son armada offensive (dix buts marqués en deux matches). Pas facile !
La première période fut brouillonne, sans être vraiment folichonne, les adversaires du jour n'arrivant pas à mettre les choses à plat. Il suffira d'un penalty de Damien Sabot (1-0, 24e) pour débloquer un compteur bien terne. Les joueurs de Mathieu Ricoul ne se laissaient pas abattre pour autant et bombardaient les cages adverses. En vain. 1-0 à la mi-temps.

La bonne étoile rezéenne...

Malgré toutes les meilleures volontés offensives du monde, les joueurs de Mathieu Ricoul repartent bredouilles de Rezé. Malgré toutes les meilleures volontés offensives du monde, les joueurs de Mathieu Ricoul repartent bredouilles de Rezé. Dans un match entrecoupé de fautes - plus ou moins contestables - les cartons sont souvent sortis de la poche de l'arbitre. Et ce qui devait arriver arriva : Rezé se retrouva à jouer à dix contre onze pendant trente minutes (expulsion de Romain Hatton). Fébriles, les locaux se découvraient. Mais il était dit que Rezé ne devait pas perdre sur sa pelouse.
Saint-Brevin a pourtant eu l'occasion de ramener le nul (enroulée de Soudé 50e, immanquable de van den Berge 59e, poteau de Jabbour 70e). Peine perdue ! Rezé garda au chaud son petit but d'avance jusqu'au coup de sifflet final.

Anthony Gallon

Les réactions

Francky Ménard (entraîneur du FC Rezé B) : « Cette première victoire en championnat nous fait du bien, c'est certain. Surtout qu'on a joué trente minutes à 10 contre 11. Tout le monde nous voyait vaincu dans la presse, mais on a su montrer de l'engagement et de la solidarité sur le terrain. Ce qui prime avant tout, c'est le travail, Aujourd'hui, c'est la victoire d'un collectif"

L'entraîneur de Saint-Brevin, Mathieu Ricoul, n'a pas voulu répondre à la presse au coup de sifflet final.DRH. Des écarts commencent à se creuser !

Des leaders qui piétinent, des "petits" qui se rebiffent... cette cinquième journée de DRH a néanmoins donné quelques indications : de mini-breaks se dessinent en haut de tableau !

 

Dimanche 04 novembre - Groupe A

Saint-Brévin fait toujours la course en tête en compagnie de La Baule Le Pouliguen. (Photo Jérôme Bouchacourt © Atlantique Football Club) Saint-Brévin fait toujours la course en tête en compagnie de La Baule Le Pouliguen. (Photo Jérôme Bouchacourt © Atlantique Football Club) Rien n'a changé que ce soit en haut ou en bas de tableau. Saint-Brévin et La Baule Le Pouliguen continuent de faire la course en tête après leurs difficiles succès, respectivement à Champtocé et sur les Herbiers 3 (1-0). Difficile car les deux frères de la côte ont du attendre les cinq dernières minutes pour marquer le but de la victoire.
Derrière les deux leaders, Ardelay Les Herbiers - qui s'est défait des Robretières La Roche (1-0) - reste en embuscade à une petite longueur. C'est un superbe début de saison pour la troupe de Franck Massé !
Guérande s'est replacé dans la première partie de tableau après sa large victoire à Beaupréau (3-0)... alors que les Bellopratains n'arrivent pas à décoller, tout comme leurs voisins de Champtocé. Toujours à la recherche de leur première victoire, les deux formations du Maine-et-Loire ferment la marche.     Article de atlantiquefootballclub.

Groupe A

La Baule Le Pouliguen et Saint-Brévin ont décidé de ne laisser que des miettes à leurs adversaires ! Les Baulois de Valérian Peslier ont atomisé la réserve du FC Rezé (7-0) avec notamment une triplé de Tual ! Les Brévinois de Mathieu Ricoul se sont imposés à Ardelay Les Herbiers, troisième et dernier invaincu avant cette journée. Résultat, les frères de la côte caracolent en tête du groupe avec désormais quatre points d'avance sur les Herbretais et sur... la Saint-Aubin Guérande !
Les joueurs de Fabrice Glet ont envie de s'immiscer dans la course à la montée après leur large succès à Champtocé (4-1). Les deux autres ambitieux, le FC Bouaye et Les Robretières La Roche, se sont quittés sur un nul (0-0) qui finalement n'arrange personne puisque les deux formations sont légèrement décrochées.
En fin de tableau, les clubs du Maine-et-Loire n'y arrivent décidément pas... Champtocé est bon dernier, sans victoire au compteur, alors que le FC Beaupréau n'arrive pas à se sortir de la zone rouge après son nul face aux Herbiers 3 (1-1). Vendredi 15 Mars - CPR Six nouveaux joueurs débarquent à l'AC Brévinois (DRH)

La formation entraînée par Mathieu Ricoul s'est sérieusement renforcée avec notamment deux joueurs qui arrivent de Division d'honneur !


Maxime Tharreau va retrouver les Brévinois... mais pour toute la saison ! (Photo Jérôme Bouchacourt) Maxime Tharreau va retrouver les Brévinois... mais pour toute la saison ! (Photo Jérôme Bouchacourt) Quatrième du groupe A de DRH cette saison, le Saint-Brévin de Mathieu Ricoul s'est renforcé avec l'arrivée de six nouveaux joueurs afin de prétendre à jouer les premiers rôles lors du prochain championnat. 
Emmanuel et Mathieu Lecuyer (Frossy, DSD), Alexandre Château (US Orléans, U19 Nation), Gaston Gomis (Saint-Nazaire OS, PH), David Mimouni (Angoulème, DH) et Maxime Tharreau (GS Saint-Sébastien, DH) sont donc les nouveaux Brévinois. 
Avec les arrivées de ces deux derniers joueurs, Mathieu Ricoul va d'ailleurs apporter l'expérience du haut-niveau régional à son entrejeu mais aussi un peu plus de maîtrise et de régularité. A noter que Saint-Brévin ne devrait pas enregistrer de départs, « en espérant que ce sera vrai le 15 juillet au soir », assure son entraîneur. Article Ouest france Article Courrier du Pays de Retz - Vendredi 27 Septembre Article Courrier du Pays de Retz - Vendredi 11 Octobre Vendredi 18 Octobre - Courrier dy Pays de retz Article Presse Océan - Jeudi 24 Octobre 2013 Ouest France - Lundi 09 Décembre 2013 Presse Océan - Jeudi 12 Juin 2014 PRESSE OCEAN - VENDREDI 26 SEPTEMBRE 2014 COURRIER DU PAYS DE RETZ

BOUTIQUE DU CLUB - ERREA

 

- BOUTIQUE DU CLUB -

PACK PRE-SAISON 2017 :

DÉCOUVREZ LES NOUVEAUTÉS

Aucun événement